Débat sur l'intégration des familles lors des rencontres mensuelles

Bonjour à tous,

Lors de la prochaine rencontre mensuelle rive droite à Saint-Jean, soit le lundi 6 octobre, l'exposé qui suit le repas canadien sera remplacé par un débat concernant l'intégration des familles avec enfants.

Diverses demandes à ce sujet sont parvenues aux membres du comité. Nous avons parlé lors de notre dernière séance et avons quelques idées à vous soumettre.

Néanmoins, c'est avant tout aux membres directement concernés de s'exprimer. Vous aurez la parole et pourrez nous faire part de vos envies, idées, suggestions, etc. et nous verrons ensemble ce qui pourra éventuellement être mis en place.

Réfléchissez-y et soyez prêts à en parler lors de la prochaine rencontre.

Au plaisir de vous accueillir nombreux.

Pour le comité, Markanda.

 

Commentaires

Portrait de Victoria Wagner


Membre 186

Bonjour,

Ma santé péclote depuis quelques années et je dois faire avec une hypersensibilité à presque tous les niveaux, notamment aux niveaux des sons, des sortes de lumières et par ailleurs, de l'électrosensibilité. Quand ces aspects sont touchés, parfois en quelques secondes, j'attrape des maux de tête ou des sortes de coups dans la tête, des douleurs à d'autres endroits, des démangeaisons, des douleurs dans les oreilles. Les sursensibilités auditives - certaines voix, surtout dans les aigües - entrainent des douleurs physiques dans les oreilles et souvent, dans la tête. Ca fait comme certaines allergies, d'abord des fourmillements dans une partie du corps puis ces fourmillements se propagent parfois dans tout le corps. Ou alors, je sens les énergies et les problèmes des gens près de moi encore + que d'habitude. Je sens les niveaux de stress, d'agressivité, d'angoisses, etc., parfois même quand les personnes mêmes se les nient ou les banalisent.

Je vous explique ceci pour que vous ayez des idées concrètes des sursensibilités.

Accueillir les enfants aux réus du SdL... Je comprends les envies parentales de les prendre avec mais perso, je n'aurais envie d'accueillir que les enfants bien élevés ou élevés comme les enfants de ma génération, environ 45 - 50 ans et plus. Par exemple, la fille de Sylvie Gibson est venue pas mal d'années. Elle était très bien élevée, intéressante, pertinente, et en plus, elle amenait des mets très bons aux réus. Tout le monde a envie d'avoir une fille comme elle ! 

Néanmoins, quand il y a des enfants qui viennent et qui font des caprices auxquels les parents répondent ou fqui mettent les doigts dans plusieurs plats, qui prennent tout ce qu'ils veulent, qui crient, qui courent partout, etc. je n'ai pas envie de ces enfants-là. Je n'ai d'ailleurs pas envie non plus des parents de ces enfants-là car ils laissent leurs gamins faire ce que j'ai décrit et que cela porte atteinte au respect et à la courtoisie encore demandée et attendue à pas mal d'endroits.

 

Par ailleurs, je pourrais aussi envisager de garder 5 à 6 enfants chez moi 2, 3 x/an, j'habite près de la MdQ de St Jean pendant 2h30, le temps que les parents concernés aillent à la réu du Sdl.

Tout de bon, victoria, 186

Portrait de Tim Anderson


Membre 152

Le pays ou les SEL sont des réels acteurs économique, c'est la Belgique. Au sein des SEL, Ils ont des équipes de déménagement, organisation d'événement, et même de rénovation. Une réel économie coopératif.

Une de leur spécificité est de fonctionner par famille. Ce n'est pas l'individu qui a un compte, mais la famille, et donc même les enfants peuvent utiliser les grains. Les enfants peuvent également se valoriser en offrant des services, ou échanger leurs jouet. Ils apprennent que il n'y a pas que de l'argent qui a la valeur, et que ils ont leur place dans une économie d'interdépendance. 

Je trouve aussi que notre SEL à besoin de diversité culturelle, et de diversité âges. Si nous ne préparons pas la relève, je crains pour notre pérennité. 

J'espere que la décision sera prise en fonction de l'ensemble du SEL, et non l'individu.

Portrait de Victoria Wagner


Membre 186

Bonjour à toutes et à tous,

En complément à mon message précédent, l'intégration des enfants pourrait se faire comme chez certains chrétiens : par exemple, les enfants sont bienvenus le 1er lundi de chaque mois pair ou le 1er lundi de chaque trimestre.

Je ne comprends pas vraiment le sens du message de Tim : chaque seliste représente déjà son entité familiale et je connais plusieurs exemples où les enfants participent déjà à l'utilisation des grains.

Peut-être que ça vaudrait la peine d'inciter la fille de Sylvie à venir en parler... je suis navrée, je n'arrive pas à me souvenir de son prénom.

Perso, ce qui me dérange beaucoup lorsque des enfants sont là, c'est que les 3/4 du temps, les règles de la vie en communauté ne sont pas respectées. De mémoire, les règles respectées l'ont été parfaitement par Sylvie, comme mère, et sa fille et aussi, pas mal par Natacha Rault et ses enfants.

A +, victoria

p.s. La France et l'Angleterre sont aussi réputés pour être et avoir été de réels acteurs économiques. J'estime aussi que, comme citoyenne, chaque fois que je demande et que j'offre quelque chose qui existe aussi dans la monnaie d'argent, je suis une réelle actrice économique.

 

Portrait de Geneviève Maridat


Membre 747

Je suis un peu déçue qu'il n'y ait eu aucune famille présente à notre réunion du 6 octobre , même pas un commentaire ou des pistes de réflexion venant des personnes concernées mais qui ne pouvait pas venir le 6 ...

Il semble donc que cette proposition n'intéresse personne au SEL et le comité a donc décidé de clore le débat ... mais on peut le rouvrir à tout instant avec des personnes motivées ...

A bientot

Geneviève

Portrait de Victoria Wagner


Membre 186

bonjour Geneviève,

je comprends ta déception et j'écris ce message pour te soutenir dans cette émotion, :D.

peut-être aurait-il fallu écrire d'abord aux familles concernées... mais peut-être ceci avait été fait.

à bientôt, victoria